Accueil > EXPLORER > HISTOIRE
HISTOIRE : Un vin plébiscité par Rousseau
Un vin plébiscité par Rousseau

L’auteur des Confessions, Jean Jacques Rousseau, mentionne dans son livre VI la qualité des vins de Lunel. Alors qu’il est malade et descend à Montpellier pour se faire soigner, il fait une halte au pont du Gard et à Nîmes pour voir les « antiques » et décide de s’arrêter pour faire étape à Lunel, réputée pour sa gastronomie.

« Je m’arrêtai au Pont de Lunel pour y faire bonne chère avec de la compagnie qui s’y trouva. Ce cabaret, le plus estimé d’Europe, méritait alors de l’être. Ceux qui le tenaient avait su tirer parti de son heureuse situation pour le tenir abondamment approvisionné et avec choix. C’était réellement une chose curieuse de trouver dans une maison seule et isolée au milieu de la campagne, une table fournie en poissons de mer et d’eau douce, en gibier excellent, en vins fins, servie avec des attentions et ces soins qu’on ne trouve que chez les grands et riches et tout cela pour vos trente-cinq sols. J’avais oublié que j’étais malade ; je m’en souvins en arrivant à Montpellier. » Livre VI 1737-40, p 325.

Suspendisse sit amet sapien diam. Pellentesque nec aliquet tortor, quis convallis elit. Praesent ultrices sodales neque id gravida. Donec erat quam, ultricies in aliquet a, consequat in odio. Pellentesque vitae est dictum, dignissim nisl eget, ornare ante. Duis fermentum scelerisque sem, eget scelerisque odio fermentum eget. Vestibulum semper faucibus lacus, auctor semper est dignissim ac. Fusce in vulputate quam, nec fringilla mi. Aenean massa est, facilisis ut purus eget, venenatis scelerisque ligula. Aenean varius enim velit, quis tincidunt ante molestie at. Suspendisse potenti. Etiam volutpat sapien vel mi posuere faucibus. Suspendisse imperdiet elit vitae eros pretium, in sodales purus auctor. Phasellus aliquam, ante nec condimentum tempor, diam nibh gravida nisl, at lacinia augue mi eu odio. Sed tempus nec sapien vitae rutrum. Morbi quis odio mi.